Home / Labour / French Police Illegally Enter CNT Building by Force After Labor Law Demonstrations.
Selection_174

French Police Illegally Enter CNT Building by Force After Labor Law Demonstrations.

Here is the announcment of the CNT in Lille:

On the 20th of April 2016 there was a demonstration in Lille against the new labor laws. After the event, a few militants gathered in the CNT premises , 32 Rue D’Arras in Lille, to put away some equipment an have a debriefing and were then joined by other comrades.

At that moment, police forces arrived at the premises. They required entrance without supplying any legal documents. Without these documents explaining their reasons and providing warrant, the militants peacefully refused them access.

The police then menaced to break the shopwindow and enter by force. They ended up breaking the door down with a ram, intruding in the premises, destroying part of the material and proceeded to search the premices vigorously. The militants at the scene kept their cool. Two people were questionned and are now being held at the Lille Central Police Station.

The Local CNT Syndical Union of Lille vigorously denounces and condemns these violent police actions, the unacceptable forced entry of the police forces and their search. Ransacking a syndical premise is like raiding a labor exchange(?). They are defensive tools for the workers, a welcoming space in which militants and people requesting our help must feel safe.

The CNT of Lille reaffirms it’s determination in it’s fight against the labor laws. We wil not let ourselves be intimidated by police force, here or anywhere.

Lille, 20th of April, CNT local union of Lille.

“Communiqué de l’union des syndicats CNT de Lille suite à l’intrusion de la police dans son local syndical de la rue d’Arras : Dans le cadre de la lutte contre la loi Travail, une manifestation a eu lieu ce mercredi 20 avril 2016 à Lille.

Suite à celle-ci, quelques militant-e-s se sont retrouvé-e-s au local des syndicats CNT, au 32 de la rue d’Arras à Lille, pour ranger le matériel et faire le point, ensuite rejoint-e-s par d’autres camarades. C’est alors que des forces de l’ordre sont arrivées au local. Elles ont exigé de rentrer mais sans fournir aucun document légal. En l’absence de ces documents expliquant leur démarche et justifiant de leur droit, les militant-e-s présent-e-s leur ont refusé pacifiquement l’accès.

Les forces de l’ordre ont alors menacé de casser la vitrine et pénétrer par la violence. Elles ont fini par défoncer la porte au bélier, pénétrer dans le local, saccager une partie du matériel et procéder à une fouille en profondeur des lieux. Les militant-e-s présent-e-s ont gardé leur calme. Deux personnes ont été interpellées et sont actuellement retenues au commissariat central de Lille.

L’union locale des syndicats CNT de Lille dénonce et condamne avec force les violences policières, l’inacceptable intrusion des forces de l’ordre et la fouille de leur local. Saccager un local syndical, c’est comme monter à l’assaut d’une Bourse du Travail. Un local syndical est un outil de défense pour les travailleurs, un lieu d’accueil dans lequel les militant-e-s et les personnes qui nous sollicitent doivent pouvoir se retrouver en toute sérénité.

L’union locale des syndicats CNT de Lille réaffirme sa détermination dans la lutte contre la loi travail. Ici comme ailleurs, ne nous laissons pas intimider par les violences policières.

Lille, 20 avril 2016 Union locale des syndicats CNT de Lille”

Leave a Reply

[%%LINKS%%]